Subitement (histoire inédite d'Anne)

Œuvres des membres (textes, histoires, dessins, photos...) Rappel du règlement du forum: Interdiction de publier des récits dessins photos etc...mettant en scène des mineurs.
Règles du forum
Vous devez être majeur pour parcourir le forum. Lire également les règles du forum.
Avatar de l’utilisateur
Bouya2
Résident(e) de JdL
Messages : 725
Inscription : 02 août 2013, 18:19
Pratique : Oui
Ligoté(e) :
Ce que j'adore : LE CHOCOLAT
Ainsi que la littérature, l'escrime, les chats.
Et je suis historien amateur (qui vise le grade professionnel)
Et bien sûr, les bondagettes ;)
Ce que je déteste : Les fruits de mer

Subitement (histoire inédite d'Anne)

Message par Bouya2 »

Et voici une autre histoire d'Anne, assez courte. Je l'aime bien.
Je dois vous dire qu'Anne ne m'a plus envoyé de nouvelles histoires depuis un moment. Et que là, c'est l'avant-dernière que je vais poster
Le petit prélude en italique est d'Anne.
Bonne lecture !

Subitement – 2015/08/31

Cette histoire-ci aussi est vraie. C'était même au début du mois d'août et cela fait un drôle d'effet.

Il y a des fois où cela va très vite. Mais là, ça a été vraiment ultra rapide.
Seule dans la chambre, j'étais allongée sur le lit et je rêvassais. Je venais de prendre une douche et je savourais le moment, toute nue, seulement roulée dans un essuie de bain.

Je n'ai rien entendu venir mais un bandeau s'est soudainement posé sur mes yeux. J'ai ouvert la bouche pour crier mais un gros truc mou y a immédiatement été enfoncé profondément, étouffant mon cri avant même son commencement, et ma bouche a été très solidement scotchée par plusieurs tours d'adhésif rapidement appliqués !

Quelqu'un était assis sur moi et bloquait mes bras. Mes coudes ont été saisis par une poigne invisible et mes coudes, brutalement rapprochés ont été scotchés ensemble. Puis cela a été le tour de mes poignets qui se sont trouvés rigoureusement immobilisés en quelques instants par plusieurs tours de bande adhésive bien appliqués.
-Mghhmhh... mmphhh... ... ghhh !!!

L'essuie qui me couvrait a été subitement arraché d'un coup sec.
Ensuite, on m'a saisi les chevilles et mes jambes ont été pliées. Mes chevilles croisées ont été rapidement scotchées par plusieurs tours rapides d'adhésif. Sans perdre une seconde, mes jambes ont été soulevées et mes chevilles ont été plaquées avec force contre mes cuisses. Quelques tours d'adhésif étroitement serrés ont rapidement fixé le tout de manière rigide.
Puis mes jambes sont retombées sur le lit et j'ai senti dans les ondulations du matelas le mouvement de mon agresseur invisible qui se levait silencieusement.
Quelqu'un m'a roulée sur le flanc et une main m'a caressé les seins, puis j'ai été remise sur le ventre et j'ai reçu une bonne claque sur la fesse. Puis j'ai entendu la porte se refermer doucement, et puis plus rien !

L'entièreté du raid n'a pas même pris deux minutes et cela a suffi pour que je me retrouve exposée toute nue sur mon lit, proprement ligotée, solidement bâillonnée et aveuglée. Hébétée, je me tortillais vainement sur le lit, mais le matelas était particulièrement mou et j'y enfonçais profondément ce qui handicapait considérablement mes mouvements.
-Mphh... mpfhh...

Furieuse je me dandinais stupidement, oscillant sur le matelas sans parvenir à bouger. Je soufflais furieusement mais j'avais été muselée très rigoureusement. Mes liens étaient très serrés et vraiment résistants. C'était certainement de l'adhésif de bricolage. J'avais tout d'une dinde exposée sur un étalage. Mais avec tout cela j'ignore qui m'a fait cette farce car il y avait trois ligoteurs dans la villa, Christelle, son copain et le mien.

-Muhmphh !!! ... mh... mghh ? ...
Je me tortillais frénétiquement sur le lit défait et seuls les frottements sur le tissu me répondaient. Essoufflée, je m'arrêtais quelques secondes et j'entendais les autres aller et venir dans la maison. Des pas passaient dans le couloir sans s'arrêter.
Je ne parvenais même pas à quitter le lit. J'aurais pu ramper jusqu'à la porte, mais comme elle était fermée je ne pouvais aller nulle part. Le mieux était donc de rester sagement sur le lit et d'espérer que ma sueur allait finir par décoller l'adhésif.

Une demi-heure plus tard j'ai entendu la voix de mon homme venue du couloir.
-Dites, quelqu'un a vu Anne ?
-Elle se repose sur son lit. Oh, laisse-la... elle avait l'air très fatiguée. Et puis on est bien tranquilles sans ses bavardages.
-Mphh !!! ... mmpfhh !!! ... mghh !!!
On a frappé à la porte.
-mhumhh !!! mgnhh ! ... ... mpfh ?! ... ...

Je faisais tout mon possible pour faire du bruit. Si mon copain m'avait entendue il serait venu me délivrer.
-Non, elle dort certainement. Notre belle blonde est au pays des rêves...
-mghhnh ! ... mhughh !!! ...
Je me tortillais en gémissant aussi fort que possible, mais ses pas se sont éloignés.
En Art le Progrès n'existe pas. L'Art évolue.

Avatar de l’utilisateur
Maître Loup
Régulier(ère)
Messages : 42
Inscription : 28 juil. 2014, 12:00
Ce que j'adore : Ma compagne bien attachée pour moi :)
Pour les accessoires j'aime beaucoup les ballgag mais j'adore lui mettre sa culotte dans la bouche et un bon bandeau par dessus :)
Ce que je déteste : Pour ma compagne, trop de baillons sur la bouche c'est étouffant.
Pour moi, le bondage des seins qui les font devenir bleu... et les liens trop serrés.

Re: Subitement (histoire inédite d'Anne)

Message par Maître Loup »

Situation... Cocasse ^^
Très chouette histoire ! ça donne envie.

Répondre